pic.gif

Dis-moi Wii !Quel est le point commun entre la nouvelle console de jeux de Nintendo, la Wii, un nouvel opus du roman Harry Potter et un billet pour un rockband de légende ? Ils sont magiques ? Oui, soit. Mais surtout, il faut se lever tôt pour mettre la main dessus. Ou plutôt, dans le cas de la Wii, se coucher tard ! En effet, c’est vendredi dernier, à minuit, que les portes de magasins comme la Fnac et Virgin à Paris ou Micromania à Antibes ont ouvert leur portes pour une distribution de Noël un peu avancée. On a pu voir ainsi près de mille personnes patientant dans la brise de la capitale, anxieuses d’empocher le beau joujou qu’ils avaient vu en rêve. Mais ne vous méprenez pas, ce ne sont pas les plus sages qui ont été servis les premiers, mais les plus prévoyants. En effet la plupart des consoles disponibles avaient été pré-commandées et quelques centaines à peine ont pu être achetées spontanément.
Avec 50 000 consoles vendues dès le premier jour en France -certains magasins ont été nettoyés en quinze minutes seulement- et un objectif annoncé de 400 000 exemplaires sur l’hexagone et 6 millions dans le monde entier d’ici mars 2007, Nintendo a de quoi être satisfait. Il enfonce déjà les scores du grand rival, Sony et de sa Playstation 3, tandis qu’il bat les records établis l’an passé par la XBox 360 de Microsoft. Il est vrai que le prix de lancement de la Wii, 250 € (avec un jeu) est bien plus attractif que celui de ses concurrents.

a_med_wii_controller.jpg

Oui mais…la Wii, c’est quoi ?

Tout le monde en parle et vous ne savez toujours pas exactement à quoi correspond cette nouveauté au nom strident ? Pas de panique, voici ce qu’il faut savoir pour participer sans rougir à une conversation Wiique.
La Wii est la toute dernière console de jeu de salon, celles que l’on branche sur la télévision, de la firme nippone Nintendo. Elle se propose de révolutionner le marché en offrant un système de jeu différent. Alors que la compétition (Sony PS3 et Microsoft XBox 360) fait la course aux pixels, recherche le réalisme et la clarté des graphiques, la Wii les prend à contre pied en proposant une sorte de télécommande (la wiimote) pour jouer, sans fil, en bougeant face à son écran. Ainsi, pour un match de tennis, il faudra faire les gestes du coup droit et du revers et non plus appuyer sur le rond ou la croix d’une manette. C’est donc une petite révolution. Reste à savoir si les jeux seront aussi « immersifs » que le promet Nintendo et si un succès durable s’installera, au-delà de l’effet de lancement. Les joueurs eux-mêmes seront seuls juges, et, l’industrie le sait bien, ils sont impitoyables.

ABC

Publicités