LG LED TV screen

 

Rira bien qui sera le plus fin…

 

C’est un bras de fer entre la Corée et le Japon, un de plus, mais celui-ci est tout technologique : il s’agit de la course à l’écran LCD le plus fin du monde. Régulièrement, l’une ou l’autre des nation vient supplanter sa rivale en présentant une nouvelle petite merveille de technique.

Alors, puisque c’est au tour de la Corée de porter le flambeau, saluons l’événement. Il y a un an environ, la marque Hitachi, avec des écrans de télévision de 32, 37 et 42  pouces prenait la main en dévoilant des modèles d’une épaisseur de 35 millimètres. Bientôt détrôné par des écrans Samsung à 30,4 mm. Mais, quelques mois plus tard, Sony plaçait la barre beaucoup plus bas : 9,9 millimètres grâce à une nouvelle technologie de rétroéclairage.

La Corée ne s’avouait pourtant pas vaincue et les ingénieurs dans leurs laboratoires ont redoublé d’efforts. Ainsi, Samsung, tout en améliorant dans un marché parallèle, son propre record d »écran pour téléphone portable en passant de 0,82 à 0,74 mm, décrochait bientôt le titre convoité avec une télévision OLED de 31 pouces de diagonale n’accusant que 8,9 mm de tranche.

Le Japon n’a pas tardé à répliquer, sous les couleurs de JVC qui fait cependant une entorse à la règle avec un téléviseur mesurant 6,4mm d’épaisseur « à son point le plus fin » car cet écran regroupe en fait tous ses connecteurs dans un boîtier situé en bas au dos de l’appareil.

Enfin dernier vainqueur -en date- de cette quête extraordinaire de la minceur, LG vient d’annoncer, en cette fin de mois de mai, un téléviseur de 42 ou 47 pouces ne mesurant que 5,9 millimètres d’épaisseur. De plus, la technologie utilisée, baptisée Light Guide Sheet (LGS) permet un gain de poids de 50% par rapport aux écrans cathodiques, ce qui affiche sur la balance pour ces deux modèles : 6,1 et 7,3 kilos. Des poids plumes, donc. C’est pour le constructeur coréen, au moins pour le moment une victoire par K.O. technologique…

La demoiselle sur la photo compare même l’écran à une pièce de monnaie et c’est à se demander jusqu’où la cure d’amincicement peut aller ? On sait par exemple que Samsung travaille sur des écrans LCD souples qui permettront toutes sortes d’applications… Vivement le futur, on en tremble déjà d’impatience !

A.B.C.

Publicités